LE MARCHE PUBLICITAIRE AU 1ER SEMESTRE 2015

Le marché perd un point de moins au 1er semestre

Au premier semestre 2015, les recettes publicitaires nettes des médias(a) enregistrent une baisse de -1,6% pour atteindre 5 585 millions €. A titre de comparaison, le marché publicitaire avait baissé de -2,6% au 1er semestre 2014.

Le ralentissement de la baisse, amorcé au 1er semestre 2013, se poursuit donc avec un différentiel de 1 point sur le périmètre total pris en compte par l’IREP.

Cette relative amélioration se retrouve sur :

  • Le total Médias historiques + Internet(b) : -0,7% au 1er semestre 2015 vs -1,5% au 1er semestre 2014
  • Le total Médias historiques(c) : -2,1% au 1er semestre 2015 vs -3,2% au 1er semestre 2014
  • Soit là encore une amélioration respectivement de 0,8 point à 1,1 point pour ces deux périmètres.

Principales évolutions :

Même si le second trimestre 2015 a été légèrement moins bon que le premier, la télévision confirme son redressement avec une croissance de +2% de ses recettes publicitaires (à comparer au -0,8% du 1er semestre 2014).

En ce qui concerne le digital, la progression est de +3,6% au 1er semestre 2015 (vs 1er semestre 2014), légèrement inférieure à celle du 1er semestre 2014 (+4% vs 1er semestre 2013). Précisons que les chiffres de l’IREP n’intègrent pas d’estimations de grands acteurs non déclarants dont les chiffres sont susceptibles d’augmenter cette croissance.

La publicité extérieure (-0,3%) et le cinéma (-0,6%) font preuve d’une quasi stabilité.

  • (a) médias historiques + Internet + mobile + courrier publicitaire + ISA
  • (b) médias historiques + display + search
  • (c) télévision + cinéma + radio + presse + publicité extérieure

Perspectives du marché publicitaire en 2015

Le marché publicitaire médias s’inscrit dans un environnement économique un peu mieux orienté en 2015 par rapport à 2014 selon l’INSEE qui prévoit une croissance économique de +1,2% sur l’année (+0,3% au 3e trimestre et +0,4% au 4e trimestre) avec toutefois un taux de chômage continuant à croître légèrement pour atteindre 10,1%.

Compte tenu de l’évolution des recettes publicitaires des médias : -2,6% au 1er semestre 2014, -2,5% sur l’ensemble de l’année 2014 et -1,6% au 1er semestre 2015, et compte tenu de l’évolution des recettes publicitaires des médias historiques : -3,2% au 1er semestre 2014, -3,2% sur l’ensemble de l’année 2014, -2,2% au 1er trimestre 2015 et -2,1% au 1er semestre 2015, l’IREP affine son pronostic pour l’année 2015 :

  • -1,5 % sur l’ensemble du marché publicitaire
  • -0,5% sur le périmètre des médias historiques + Internet

À TÉLÉCHARGER :

 
 | 
Imprimer
 |